Tucuman se bicivilise !

Voilà près de deux mois que nous avons remis les pieds en Argentine et pour tout vous dire, nous ne sommes pas prêtes de nous ennuyer !

Dès notre arrivée nous avons repris en main l'association Ciclovias Tucuman crée l'année précédente dans le but de voir venir au jour les premières pistes cyclables dans la ville. En 6 mois d'absence, rien n'a bien changé : les rues de la capitale de Tucuman sont de plus en plus congestionnées par les 4x4, les taxis, les parents déposent leurs enfants à l'école d'un coup de clignotant en double file voir triple file (et après c'est nous cyclistes qui prenons de la place !).

A quelques semaines de la commémoration des 200 ans de l'indépendance de l'Argentine, l'équipe d'architectes de la ville n'a d'autres préoccupations que de masquer les bidon-villes, reboucher les trous sur les routes et croiser les doigts pour qu'il ne pleuve pas, sans égouts, il suffit d'une petite averse pour que tout déborde. Enfin tout ça pour dire que leurs promesses de peindre les pistes cyclables faite en juillet dernier est loin derrière... Mais nous ne perdons pas espoir !

Tous les mardis, le Cin'énergie tourne pour diffuser des documentaires en lien avec l'environnement : rendez-vous convivial dans le bar associatif de Pangea. Moins l'on est plus on pédale ! Même si nous sommes souvent en comité assez réduit, les projections donnent lieu à des débats très intéressants.

Comment augmenté le nombre de cyclistes si la moitié des vélos sont à l'abandon et à moitié cassés ? Inspirées par l'atelier d'auto-réparation de vélo des Bikers sur le campus de Villeurbanne, nous avons mis en place le premier atelier mobile. Les sacoches pleines de pièces de vélos usagées gentiment offertes par un magasin de vélo, notre caisse à outils sur le porte bagage, nous donnons rendez vous à tout cycliste intéressé pour apprendre à réparer son vélo. Surprise ! L'atelier a du succès et s'y retrouvent tout âges et catégories sociales confondues.




Heureusement, nous ne sommes pas toutes seules ! La fine équipe de Ciclovias Tucuman s'agrandit vite... Ensemble nous organisons la première journée du vélo avec au programme : atelier sur une place publique, Bici-mobilizacion et projection du documentaire bikes vs cars avec le cin'énergie.



video

La 1ère bande cyclable devant la mairie !




Mais bon, malgré tout ça, nos bandes cyclables, on n'en voit pas encore l'ombre... on a eut beau taguer à la bombe des insignes de vélo la nuit en face de la mairie, ça s'efface vite ! Notre gros pot de peinture routière en poche, on n'attend plus que la pluie ne s'arrête pour s'y mettre !

Le cin'énergie laissé en France tourne aussi ! Prêté à la manifestation de l'INSA du High Five, il a permis aux étudiants de recharger leurs portables, et oui, recharger son smartphones tous les soirs c'est fatiguant !
High Five à l'INSA de Lyon


Entre Cafayate et Cachi
Si les activités de Ciclovias Tucuman nous prennent pas mal de temps, on bosse quand même à côté ! Maylis réalise actuellement un stage de recherche dans l'énergétique du bâtiment et cherche des solutions pour que les élèves de Tucuman ne souffrent pas trop ni du froid ni du chaud comme c'est actuellement le cas dans les écoles de Tucuman. Pour Lucia, les recherches de travail sont devenues un peu plus compliquées depuis que le nouveau président a décidé de congeler les fonds destinés à la culture : Lucia et tous ses amis travaillant dans le cinéma se retrouvent littéralement sans emploi, dur dur... En attendant, elle se consacre à des projets personnels et réalise de nombreux clips musicaux à des chanteurs locaux.

Pendant les week ends, on va chercher le soleil dans les montagnes ! 2 ou 3 jours sont suffisants pour s'évader en vélo et profiter des paysages.